Download A.D. Grand-Rivière, tome 2 :Culture diktat by Laurent Bollée, Al Coutelis PDF

By Laurent Bollée, Al Coutelis

Show description

Read Online or Download A.D. Grand-Rivière, tome 2 :Culture diktat PDF

Similar french books

Extra info for A.D. Grand-Rivière, tome 2 :Culture diktat

Sample text

Ainsi, les banques sont amenées à financer le budget de l’État, essentiellement en achetant une part importante des titres (bons du Trésor) émis par le Trésor, banquier de l’État, pour couvrir le déficit budgétaire. Ce financement du déficit budgétaire par les banques entraîne de la création monétaire : il y a « monétisation » de la dette publique. Le second agent qu’il convient d’introduire dans le circuit monétaire est l’« extérieur » : l’économie française est largement ouverte sur l’économie mondiale ; aussi une part non négligeable de la création monétaire a un lien direct avec les opérations avec l’étranger (cf.

Le concept d’institutions financières monétaires (IFM) a été élaboré dans ce but par l’Institut monétaire européen (IME) en collaboration avec les banques centrales nationales. Les IFM comprennent trois catégories d’institutions 33 émettrices d’actifs monétaires. La première recouvre les banques centrales. La deuxième correspond aux établissements de crédit résidents de la zone euro (principalement les banques et les caisses d’épargne). Ceux-ci sont définis comme des « entreprises dont l’activité consiste à recevoir du public des dépôts ou d’autres fonds remboursables et à consentir des crédits ».

Ces créances sont détenues, pour l’essentiel, par les banques et la banque centrale ; — la contrepartie « créances sur l’économie » correspond aux financements consentis par le système bancaire aux agents non financiers autres que l’État (ménages, entreprises). Comme on peut le voir sur le tableau 6, cette contrepartie représente de loin la principale source de création monétaire (près de 76 % en janvier 2004), tandis que les autres sources de création monétaire représentent respectivement 21 % pour les créances nettes sur les administrations publiques et 3 % pour les opérations avec l’extérieur.

Download PDF sample

Rated 4.75 of 5 – based on 5 votes